L’Etre et le Néant

mercredi 16 février 2022
par  Franck SCHWAB
popularité : 7%

Cet article est une recension de l’ouvrage collectif "Zemmour contre l’histoire", Tracts Gallimard, n°32, paru en février 2022.

L’Etre, c’est l’Histoire qui "établit certains faits de façon définitive" et qui, au-delà, cherche à dégager un corpus de vérités irréfutables qui forment notre connaissance du passé. Elle est représentée dans cet ouvrage par un collectif d’historiens universitaires qui croient à la probité et à la rigueur scientifique de leur démarche, tout en restant bien sûr conscients des inévitables différences d’interprétation qui existeront toujours entre eux.

Le Néant, c’est non pas l’instrumentalisation de l’Histoire par les politiques - elle l’a été et le sera toujours ; à l’électeur d’exercer son discernement - mais la violation de celle-ci actuellement en oeuvre qui "fait mentir le passé pour faire haïr au présent" et dont l’initiateur s’appuie sur "une culture historique à la fois limitée et datée" mais, comme la confiture, étalée avec culot pour éblouir le dindon et tétaniser le contradicteur inculte ou peu familier avec les usages modernes de la communication.

Le viol commis contre l’Histoire est illustré par un certain nombre de citations tirées des livres ou des propos de Monsieur Zemmour.

Le but du collectif d’historiens n’est pas ici de jouer aux "maîtres d’école" et d’envoyer le mauvais élève au piquet - comme il était de règle dans le système scolaire dont le candidat d’extrême-droite a la nostalgie - mais, à travers une série de très courts chapitres, de mettre le polémiste face à ses mensonges et démontrer le néant de ses connaissances historiques.

Non, Monsieur Zemmour, Saint Louis ni le maréchal Pétain n’ont jamais voulu protéger vos ancêtres juifs.

Non, Monsieur Zemmour, les protestants du XVIIème siècle n’ont jamais été les djihadistes de leur époque et La Rochelle n’a jamais été leur Raqqah.

Non, Monsieur Zemmour, Voltaire, défenseur de la tolérance, n’a jamais nourri l’inspiration mortifère d’Alfred Rosenberg et des autres théoriciens du nazisme.

Non, Monsieur Zemmour, tous les Vendéens n’ont pas été des adversaires de la Ière République.

Non, Monsieur Zemmour, quoi que vous ayez pu oser dire sur CNews le 15 octobre 2020 à propos d’Alfred Dreyfus - "En plus, l’étude graphologique est assez, comment dire, parlante ... On ne saura jamais." - l’innocence du capitaine est prouvée sans contestation depuis plus d’un siècle.

Non, Monsieur Zemmour, le procès de Maurice Papon n’a jamais été un procès politique visant à se venger d’un honnête fonctionnaire de l’Etat français qui-ne-faisait-que-son-devoir au service de son pays.

Enfin, justifier le massacre de la Saint Barthélémy par les catholiques et l’assassinat de Maurice Audin par les paras du général Massu - "[...] C’était donc tout à fait normal qu’il fut exécuté." - comme vous l’avez fait pour ce dernier sur Europe 1 le 18 septembre 2018, vous montre pour ce que vous êtes réellement : un propagateur de guerre civile, le digne héritier des "pétroleuses" phantasmées de la Commune qui, on s’en doute, ne sont certainement pas plus vos vestales que la grande Simone de Beauvoir dont vous vous plaisez à salir honteusement la mémoire. ("En cet été 1940, Simone de Beauvoir admire sans se lasser pendant des heures un détachement de la Wehrmacht à travers les persiennes de la maison de La Pouëze (Maine-et-Loire) où elle s’est réfugiée, après la débâcle" in Destin français. Sic ! )

Cet ouvrage a le mérite de nous faire clairement comprendre où vous voulez en venir. Car votre discours n’a rien de neuf et Jacques Bainville, votre grande référence - à l’enterrement duquel Léon Blum faillit être lynché en 1936 par ses admirateurs enflammés - est un historien aujourd’hui bien daté.

Sauf à l’expliquer par le manque de culture historique de vos interlocuteurs et par votre bagout de camelot, on comprend beaucoup moins par contre la quasi absence de contradiction qui vous est faite dans les grands médias ni les soutiens matériels considérables dont vous semblez bénéficier.

La République et, avec elle, la Déclaration de 1789 sur laquelle elle repose sont-elles à vendre dans l’indifférence absolue de notre classe politique ?

Souhaitons que cet ouvrage puisse enfin la réveiller !


Documents joints

PDF - 55.7 ko

Commentaires

Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

1er septembre - Balade à vélo "Robert Hewins Stiles" le dimanche 18 septembre 2022

Organisateur : La Chaîne de la Mémoire de Francis Petitdemange
Lieu de départ : Metz-Magny : (...)

24 juin - Prix Roger Schandalow 2022

La 10ème édition de la remise du prix Roger Schandalow se tiendra le samedi 2 juillet 2022 à (...)

7 octobre 2018 - Les actes de Verdun 2016

ACHETEZ LES ACTES DU COLLOQUE DE VERDUN